Historique

Un savoir-faire familial depuis 3 générations

Un savoir-faire transmis de génération en génération et un lieu d’exception ont fait de la moule de bouchot de la baie du Mont Saint-Michel un produit haut de gamme.La première AOC des produits de la mer, découvrez une saveur unique, un goût inimitable, comme un grand vin, la moule du Mont Saint-Michel est l’enfant de sa région, une spécificité reconnue par l’INAO en Mars 2006 (l’Institut National des Appellations d’Origines Contrôlées) sa belle robe jaune et son nectar moelleux ont su convaincre le jury.
Roger Salardaigne

Première Génération

Parti de Charron, dans la baie de l’Aiguillon (berceau de la mytiliculture Française située en Charentes Maritimes), la famille Salardaine avec à sa tête Roger et ses 8 enfants est venu en pionnier s’installer au Vivier sur mer en 1958, elle apporta avec elle son professionnalisme et un savoir-faire que des générations de de mytiliculteurs Charentais avaient durement acquis.

gerard salardaine

Deuxième Génération

Le petit dernier de la fratrie Salardaine, Gérard mytiliculteur à la base, créa La société LA VIVIERE dans les années 1980 et se lança avec son frère Jackie dans le commerce des moule et des coquillages .
Puis il fit l’acquisition de bouchot situé dans l’archipel des îles Chausey d’où le deuxième produit phare de LA VIVIERE : la moule de bouchot des Iles Chausey.

Gilles Salardaigne

Troisième Génération

Ses 2 enfants : Stéphanie et Gilles ont repris le flambeau et dirigent aujourd’hui la société LA VIVIERE, qui depuis les années 2000 s’est considérablement diversifiée et étoffée, en proposant tout une gamme de coquillages, de crustacés, de végétaux marins issus de la pêche locale, régionale, notre fer de lance reste le même : des produits de qualité, de toute première fraicheur.